Soutien financier au centre infantile de Chinautla

Chinautla (5)

Il s’agit du centre infantile de Chinautla. Terres Nouvelles travaille en partenariat avec l’association guatemaltèque Fundaespro (Fondation contre la pauvreté), dont la responsable est Olga Sanchez.

Chinautla (6)

Chinautla est un village très pauvre attenant à la capitale du Guatemala. Dans ce quartier, beaucoup de femmes seules doivent à la fois élever leurs enfants et travailler pour faire vivre leur famille. Dans la plupart des cas, faute de solution, les enfants en bas âge restaient seuls, livrés à eux-mêmes, dans la rue ou à la maison. Beaucoup d’accidents domestiques en résultaient. L’association Fundaespro, engagée auprès des plus pauvres depuis près de 30 ans maintenant, s’est attaquée à ce problème important en créant des centres infantiles. Le centre de Chinautla, en partie financé par Terres Nouvelles, est en fonctionnement depuis le début de l’année 2007. Actuellement, une trentaine d’enfants âgés de 1 à 6 ans bénéficient des soins de trois « mamans » éducatrices.

Chinautla (4)

Les enfants arrivent le matin à partir de 7h et peuvent rester jusqu’à 18h. Ils reçoivent 4 repas dans la journée, font des activités d’éveil en lien avec leur âge et bénéficient d’un suivi santé.

Chinautla (3)

Fundaespro ?

Fundaespro est une association qui a vu le jour dans le bidonville de Mezquital. Son but est de lutter contre une forte mortalité infantile dans les zones urbaines, due en partie au fait que les mamans, bien souvent sans maris, doivent, pour se rendre à leur travail, laisser leurs enfants seuls à la maison, bien souvent livrés à eux-mêmes.

Cette association est composée essentiellement de mères de familles soucieuses de préserver la santé et l’éducation de leurs enfants et elle est coordonnée par Olga Hernandez. Les structures sont gérées par des éducatrices volontaires [des mamans] et par des professeurs formés pour intervenir dans les actions d’alphabétisation.

Fundaespro regroupe douze centres communautaires infantiles accueillant chacun entre 12 et 30 enfants, âgés de 1 à 6 ans. Dans ces centres, on y mène des actions d’alphabétisation et on veille à la santé des jeunes enfants. Mais Fundaespro c’est aussi onze postes de vente de médicaments [vendus moins chers qu’en pharmacie] avec une personne volontaire à temps plein attachée à chaque centre et quelques coordinatrices.

Chinautla (2)

En quoi consiste le projet ?

Fundaespro a réussi à acquérir à Chinautla, en périphérie de la ville de Guatemala [en zone 6], un terrain sur lequel il est prévu de bâtir un nouveau centre d’attention infantile. La construction de ce centre d’une centaine de mètres carrés a démarré en janvier 2006 et la structure accueille une trentaine d’enfants. L’objectif de cette nouvelle structure est de fournir aux jeunes enfants de la nourriture [petit déjeuner, déjeuner et goûter], mais aussi d’intervenir dans les domaines de l’alphabétisation [cours, livres, cahiers] et de la prévention sanitaire [hygiène de vie, vaccination…].

Pour le bon fonctionnement de ce centre, il faut intégrer au budget prévisionnel les frais inhérents à la consommation d’eau et d’électricité de la structure. Enfin, les mères éducatrices sont rémunérées à hauteur d’environ cent euros mensuels.

Le soutien de Terres Nouvelles

L’association Terres Nouvelles s’est ainsi engagée depuis 2006 dans un nouveau projet à destination des pauvres, et notamment des enfants du Guatemala. Elle a contribué tout d’abord au financement d’une main-d’œuvre qualifiée qui a encadré les gens du quartier dans la construction du centre infantile. Terres Nouvelles contribue également à couvrir les frais de structure du centre infantile sur le long terme. Car ce genre de projet n’a de sens, évidemment, que s’il s’inscrit dans la durée.

Chinautla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *