Témoignage de Nery Eduardo à Palin

Le quotidien de Nery Eduardo Godoy Pichola, un jeune de Palin

Nery Eduardo Godoy Pichola fait partie des jeunes soutenus dans le cadre des bourses gérées par l’association Ismugua, dont la responsable est Maria Elvira Sanchez.

Là où vit Nery Eduardo

Là où vit Nery Eduardo

Nery Eduardo vit actuellement avec ses deux frères et sœurs âgés de 5 et 7 ans, avec sa maman Gloria Godoy Pichola, qui vit seule. Ce jeune garçon de 14 ans s’occupe beaucoup de ses frères pendant que sa maman part au travail pour faire vivre la famille.

Nery Eduardo va aussi à l’école qui est située à 15 minutes de chez lui. La maman travaille comme vendeuse ambulante sur différents marchés, afin de nourrir sa famille qui vit avec très peu de ressources.

La maison familiale est située dans un bidonville, sur un terrain près du Pont « El Incensio ». Il n’ y a pas les services de base dans le quartier : pas d’eau courante, ni d’électricité. Il faut aller chercher l’eau à l’entrée du bidonville, et les rues sont en pente, ce qui rend la chose plus difficile encore.

Nery Eduardo et sa petite soeur

Nery Eduardo et sa petite soeur

Environ 600 familles vivent dans ce bidonville, dans les mêmes conditions, les familles s’entraident mutuellement pour essayer d’améliorer les conditions de vie de tous, avec l’appui d’associations solidaires (comme Ismugua), et du gouvernement. Ils savent que, petit à petit, la situation va s’améliorer , mais il doivent unir leurs efforts. C’est dans ce contexte que ce jeune garçon, Nery, vit, jour après jour, il nous dit :

Je veux continuer à étudier pour devenir quelqu’un dans la vie, et pour que, dans le futur, je ne souffre pas autant que ma mère ».

Nery suit en plus un cours de dactylographie tous les jours de 8 heures à 9 heures. Il nous confie qu’il aimerait aussi apprendre l’anglais. Pendant son temps libre, il joue au foot avec ses copains de l’école. C’est un jeune très motivé, aussi bien à l’école que dans sa famille, et au sein de la communauté. Il est bien élevé, il aime étudier, il participe, et il est très reconnaissant de l’appui qui lui est apporté par l’association Ismugua, partenaire au Guatemala de Terres Nouvelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *