Présentation de la Playa de Oro

Depuis le début de l’année 2011, Terres Nouvelles, à la demande de l’association guatémaltèque ISMUGUA, s’est engagée à participer au financement de l’école de La Playa de Oro, petit village situé à environ 22 kms de la capitale. Cette école remplace dorénavant les écoles de Laguna Larga et de Totonicapan dans le cadre des parrainages anonymes.

Historique : selon les habitants de cette communauté, le nom de Playa de Oro Continuer la lecture

Programme d’alphabétisation de Fundaespro

L’alphabétisation, un droit pour toutes les femmes

S’engager dans un nouveau projet en ces temps de restrictions peut sembler hasardeux, mais le combat mené par l’association Fundaespro depuis de nombreuses années mérite notre soutien.

L’éducation des plus jeunes a toujours été une des priorités de notre association : par le biais des parrainages nominatifs à La Blanca ou à la capitale, par le soutien aux écoles comme à Playa de Oro, le financement de projets d’éducation pour des jeunes des banlieues pauvres de la capitale et enfin, les projets « Semillas de saber » et « Un Défi pour la Vie » pour des jeunes indigènes du Peten.

Si le taux d’analphabétisme des adultes a été réduit de 48% à 16% entre 1985 et 2012, il reste toutefois l’un des plus élevés de l’Amérique Latine et des Caraïbes. Il existe en outre de considérables inégalités géographiques, socio-économiques et de genre : les femmes représentent plus de 54% de la population totale des analphabètes.

Fundaespro, une association constituée de femmes vivant dans des quartiers pauvres de la capitale, exécute depuis près de trente ans un programme d’alphabétisation pour adultes et jeunes qui ont abandonné l’école et sont trop âgés pour intégrer un cursus scolaire traditionnel. Ces programmes sont mis au point en collaboration avec CONALFA, la Commission Nationale pour l’Alphabétisation des Adultes, qui, de plus, s’engage financièrement dans ces projets.

La formation est structurée en trois cycles correspondant aux six années d’enseignement primaire. L’apprentissage de la lecture, de l’écriture et des mathématiques est complété par d’autres thèmes essentiels tels que des cours de santé préventive qui améliorent la qualité de vie de toute la famille, l’apprentissage des droits et l’encouragement à participer à la vie civile féminine et communautaire ainsi que l’autogestion.

En 2014, ce projet concerne huit communautés localisées dans des zones marginales urbaines, zones très touchées par l’analphabétisme. Il est aujourd’hui en difficulté car une association du Guatemala qui les aidait se trouve dorénavant dans l’incapacité de maintenir son soutien.

Fundaespro, avec qui nous travaillons déjà depuis longtemps sur d’autres projets, a donc fait appel à nous. Le coût total de cette action est de 20500 $ et, touchés par cette cause, nous avons décidé que notre participation serait de 4000 $ pour cette année 2014.

Une participation que nous comptons bien pouvoir augmenter et prolonger dans les années à venir.

Virginie Boucq

Soutien financier au centre infantile de Chinautla

Chinautla (5)

Il s’agit du centre infantile de Chinautla. Terres Nouvelles travaille en partenariat avec l’association guatemaltèque Fundaespro (Fondation contre la pauvreté), dont la responsable est Olga Sanchez.

Chinautla (6)

Chinautla est un village très pauvre attenant à la capitale du Guatemala. Dans ce quartier, beaucoup de femmes seules doivent à la fois élever leurs enfants et travailler pour faire vivre leur famille. Dans la plupart des cas, faute de solution, les enfants en bas âge restaient seuls, livrés à eux-mêmes, dans la rue ou à la maison. Beaucoup d’accidents domestiques en résultaient. L’association Fundaespro, engagée auprès des plus pauvres depuis près de 30 ans maintenant, s’est attaquée à ce problème important en créant des centres infantiles. Le centre de Chinautla, en partie financé par Terres Nouvelles, est en fonctionnement depuis le début de l’année 2007. Actuellement, une trentaine d’enfants âgés de 1 à 6 ans bénéficient des soins de trois « mamans » éducatrices.

Chinautla (4)

Les enfants arrivent le matin à partir de 7h et peuvent rester jusqu’à 18h. Ils reçoivent 4 repas dans la journée, font des activités d’éveil en lien avec leur âge et bénéficient d’un suivi santé.

Chinautla (3)

Fundaespro ?

Fundaespro est une association qui a vu le jour dans le bidonville de Mezquital. Son but est de lutter contre une forte mortalité infantile dans les zones urbaines, due en partie au fait que les mamans, bien souvent sans maris, doivent, pour se rendre à leur travail, laisser leurs enfants seuls à la maison, bien souvent livrés à eux-mêmes.

Cette association est composée essentiellement de mères de familles soucieuses de préserver la santé et l’éducation de leurs enfants et elle est coordonnée par Olga Hernandez. Les structures sont gérées par des éducatrices volontaires [des mamans] et par des professeurs formés pour intervenir dans les actions d’alphabétisation.

Fundaespro regroupe douze centres communautaires infantiles accueillant chacun entre 12 et 30 enfants, âgés de 1 à 6 ans. Dans ces centres, on y mène des actions d’alphabétisation et on veille à la santé des jeunes enfants. Mais Fundaespro c’est aussi onze postes de vente de médicaments [vendus moins chers qu’en pharmacie] avec une personne volontaire à temps plein attachée à chaque centre et quelques coordinatrices.

Chinautla (2)

En quoi consiste le projet ?

Fundaespro a réussi à acquérir à Chinautla, en périphérie de la ville de Guatemala [en zone 6], un terrain sur lequel il est prévu de bâtir un nouveau centre d’attention infantile. La construction de ce centre d’une centaine de mètres carrés a démarré en janvier 2006 et la structure accueille une trentaine d’enfants. L’objectif de cette nouvelle structure est de fournir aux jeunes enfants de la nourriture [petit déjeuner, déjeuner et goûter], mais aussi d’intervenir dans les domaines de l’alphabétisation [cours, livres, cahiers] et de la prévention sanitaire [hygiène de vie, vaccination…].

Pour le bon fonctionnement de ce centre, il faut intégrer au budget prévisionnel les frais inhérents à la consommation d’eau et d’électricité de la structure. Enfin, les mères éducatrices sont rémunérées à hauteur d’environ cent euros mensuels.

Le soutien de Terres Nouvelles

L’association Terres Nouvelles s’est ainsi engagée depuis 2006 dans un nouveau projet à destination des pauvres, et notamment des enfants du Guatemala. Elle a contribué tout d’abord au financement d’une main-d’œuvre qualifiée qui a encadré les gens du quartier dans la construction du centre infantile. Terres Nouvelles contribue également à couvrir les frais de structure du centre infantile sur le long terme. Car ce genre de projet n’a de sens, évidemment, que s’il s’inscrit dans la durée.

Chinautla

Education à distance pour jeunes et adultes en difficulté à Palin

Education distance

En lien avec l’association ISMU, présidée par Doña Elvira Sanchez, ce sont une trentaine de personnes âgées de 16 à 50 ans qui bénéficient de ce projet financé en partie par Terres Nouvelles. Ces personnes n’ont pas pu suivre une scolarité normale, et c’est donc relativement tard qu’elles décident, sous l’impulsion de l’association ISMU, de reprendre une formation scolaire.

Le principe de l’éducation à distance est le suivant : des livrets concernant toutes les matières de base sont donnés aux « étudiants ». Des cours sont dispensés par le biais d’émissions quotidiennes diffusées à la radio, en partenariat avec un organisme équivalent au CNED en France. Une ou deux fois par semaine, les « étudiants » se réunissent avec un professeur qui a pour mission de lever les difficultés rencontrées par les personnes.

Education distance (2)

Cette éducation permet au plus grand nombre tout d’abord de retrouver une certaine confiance en soi, pour pouvoir ensuite accéder à l’emploi, et par là même sortir du cercle infernal : analphabétisme, chômage, misère…

Exposition-vente à Saint-Quentin (02)

Samedi 4 et dimanche 5 novembre 2017, de 10 h à 18 h : expo-vente à Saint Quentin (02). Attention changement de salle ! L’expo-vente de Terres Nouvelles se tiendra à Harly (02100), au centre culturel Léo Lagrange, rue Quentin de La Tour. Entrée libre et gratuite.